L’Europe tempère les ardeurs de Nicolas Sarkozy

Une réforme des accords de Schengen nécessiterait une modification du traité européen.

Cecilia Malmström, la commissaire européenne chargée des questions d'immigration

Cecilia Malmström, la commissaire européenne chargée des questions d'immigration

La commissaire européenne chargée des questions d’immigration, Cecilia Malmström, a prévenu lundi qu’une réforme fondamentale de la zone Schengen telle que réclamée par le président français devrait en passer par une réforme du traité de l’UE, par nature compliquée.

La convention sur l’espace européen sans frontière “Schengen fait partie du traité” de l’Union européenne et “donc une modification demandera un changement de ce traité”, a-t-elle déclaré à la presse en réaction aux demandes exprimées la veille par Nicolas Sarkozy, lors d’un meeting électoral.

L’accord de Schengen entré en vigueur en 1985 a d’abord été signé sous la forme d’une convention purement inter-gouvernementale entre les pays en faisant partie. Mais il a été depuis, en 1997, intégré au traité de l’Union européenne. Et donc des modifications de fond nécessiteraient une réouverture de ce dernier traité, une approbation de tous les pays de l’UE et des ratifications ensuite.

Lire la suite sur:

, , ,

Une réponse à L’Europe tempère les ardeurs de Nicolas Sarkozy

  1. dup 13 mars 2012 at 15 03 53 03533 #

    il y a pas plus esclave que celui qui se croit libre. On sort de l’UE par la force et l’article 50 . Il y a que monsieur Asselineau qui le propose ,c’est pour celà qu’on le boycotte . l’hydre se laissera pas faire, voyez la figure de la dame .on dirait qu’elle a avalé un cornichon

    http://www.u-p-r.fr/vos-questions-nos-reponses/questions_diverses/sortie-de-lunion-europeenne

Laisser un commentaire

 

Propulsé par WordPress. Ce thème WordPress provient de Woo Themes

Plus dans Actualité, International, uerss
Margaret Thatcher à Londres en 1976.
Pacte budgetaire (UE): Une victoire de Margaret Thatcher

Censé assurer la pérennité de l’euro, le pacte budgétaire adopté début mars entérine le “capitalisme autoritaire” promu par la Dame...

Fermer