Sarkozy: Une campagne web houleuse

Nicolas Sarkozy a lancé son compte Twitter mercredi matin, à quelques heures de sa déclaration de candidature. Son nouveau profil Facebook suscite déjà la polémique.

L’information n’a pas échappé à l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy : les réseaux sociaux représentent désormais une arme politique incontournable. Le chef de l’Etat a donc lancé mercredi matin son compte Twitter, intitulé «compte officiel de Nicolas Sarkozy, Président de la République française». Succès immédiat : le futur candidat de l’UMP réunissait déjà près de 40.000 abonnés mercredi vers 16h, moins de dix heures après l’ouverture de son profil. On peut y lire deux tweets écrits à la première personne : « Bonjour à tous, je suis très heureux de lancer aujourd’hui mon compte #Twitter. Merci à ceux qui voudront bien me suivre! », suivi d’une référence à sa déclaration de candidature prévue ce soir : « J’ai accepté l’invitation de TF1 au journal de 20h de ce soir et je vous y donne rendez-vous ».

Le chef de l'Etat a lancé son compte Twitter ce matin

Cette apparition sur Twitter intervient seulement quelques jours après le lancement controversé d’un profil de Nicolas Sarkozy sur Facebook. Ultramoderne, le compte du chef de l’Etat utilise la nouvelle présentation des informations proposée par le réseau social américain, baptisée Timeline. On y découvre une biographie complète de l’hôte de l’Elysée, photos et vidéos à l’appui, ainsi qu’un large espace consacré à son actualité (déplacements, discours…). Un profil qui ressemble à s’y méprendre à un site de campagne… au point de susciter la polémique. L’Express.fr a lancé un pavé dans la mare en soupçonnant Facebook d’avoir réservé un traitement de faveur au président.

« Facebook France aurait proposé à Nicolas Sarkozy de créer une Timeline dès septembre 2011 », peut-on lire sur le site de l’hebdomadaire, qui précise que cette fonctionnalité n’a été lancée auprès du grand public qu’à la mi-décembre.

Facebook accusé de prendre parti

L’Express assure même que le réseau social « aurait mis à la disposition de l’Élysée ou de l’UMP des conseillers pour prendre en main les nouvelles fonctionnalités- aide dont aucun candidat à la présidentielle n’a pu bénéficier ».

Texte complet

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

 

Propulsé par WordPress. Ce thème WordPress provient de Woo Themes

Plus dans Actualité, Info en continu, International
ch-armoiries-270
Conseil fédéral: Message concernant la coopération internationale de la Suisse 2013 – 2016

Berne, 15.02.2012 - Le Conseil fédéral a adopté le 15 février 2012 le Message concernant la coopération internationale de la...

Fermer